Céline Weissier – Les mots à la page

Réconciliez-vous avec l’oseille autour d’un pesto !

Un rédacteur web culinaire dans l'Oise !

L’oseille fait partie de ces ingrédients un peu désuets, toujours utilisés de la même façon, dont on se lasse et finalement, qu’on délaisse. Alors oui, il y a l’éternel saumon à l’oseille à déguster entre les boiseries et les décors Art Nouveau d’une brasserie parisienne… Mais que diriez-vous d’une recette plus actuelle à utiliser dans de multiples circonstances ?

Dépoussiérez tous ces pompeux souvenirs, attablez-vous autour de cette préparation fraîche, printanière, 100% végétale et rendez enfin grâce à cette jolie plante dodue et prolifique.

Le pesto d’oseille à l’ail frais

Inspirée du traditionnel pesto alla genovese, cette recette révèle un goût très vert, tonique et frais. Elle peut être utilisée dans des pâtes, associée à du parmesan, pour garnir un fond de tarte, dans une salade ou pour préparer de délicieux antipasti.

Mais l’acidité me direz-vous ?

Les graines de tournesol viennent apporter douceur et onctuosité, tandis que l’ail frais, moins fort et plus délicat que la cueillette de l’an passé, révèle cet agréable goût de chlorophylle en atténuant le côté acide de l’oseille.

Une association délicate, à conserver dans de petits pots bien fermés.

Les ingrédients pour deux petits pots de pesto

  • 150 grammes d’oseille équeutée et lavée,
  • 50 grammes de graines de tournesol,
  • 30 grammes d’ail frais (les gousses fraîches uniquement, pas la peau),
  • 150 grammes d’huile d’olive,
  • Deux pincées de gros sel,
  • Quelques tours de moulin à poivre.

Dans un mixeur, placez l’ensemble des ingrédients, mixez.

Ébouillantez deux petits pots en verre, faites-les sécher au four à 50°, puis versez la préparation dans les pots à ras bord avant de les refermer fermement.

À conserver au réfrigérateur, et à sortir pour agrémenter pâtes, salades, tartes et canapés…

Les vertus de l’oseille

Légume vivace dont on récolte les jeunes feuilles entre mai et octobre, l’oseille apprécie les jardins aux sols frais, riches et légers. Très facile à cultiver, elle ne demande aucun entretien et réapparaît tous les ans.

Il existe plusieurs variétés d’oseille : feuilles allongées ou rondes, monochromes ou panachées de pourpre, l’oseille se récolte également à l’état sauvage.

Placée à mi-ombre dans votre jardin, elle produit de tendres feuilles à déguster crues ou cuites !

Riche en fibres et en vitamine C, attention toutefois à ne pas trop en consommer si vous souffrez de calculs rénaux : l’acide oxalique favorise leur formation, au même titre que la noix, la rhubarbe, la blette ou la betterave.